Le commencement

Halisme a 27 ans, et elle sort doucement d’une dépression qui durait depuis plusieurs années. Aujourd’hui elle décide de créer un blog pour la énième fois. Parce que, croyez moi, il y en a eu des blogs. Une dizaine ou une vingtaine, on a arrêté de compter. Un jour, elle a même loupé une collaboration avec une petite marque française et éthique. Tout ça parce qu’elle avait laissé tombé pour la centième fois. Si si, je vous jure.. et c’est un des plus grands regrets qu’elle a. Ça a mis du temps, mais aujourd’hui, après 5 ans, elle a enfin compris qu’elle aimait écrire, sur sa vie, ses expériences, partager ses inspirations. Et surtout, elle a compris qu’elle devait continuer quand quelque chose lui fait plaisir même si ça n’a pas de succès ou est méconnu.

Ah, elle vient de se rendre compte qu’elle parle à la 3ème personne et que c’est un peu nul.

Ma seconde personnalité, ou ma meilleure amie, ou ma conscience , enfin l’autre, vous a fait une brève présentation de ce que j’ai vécu ces dernières années, on peut dire que j’avais touché le fond. Et puis avec l’aide d’une personne, que je n’appréciais pas vraiment mais que je devais côtoyer, j’ai pu avoir une idée de l’image que je renvoyais aux autres.

edf

Croyez le ou non, mais quasiment personne (qui n’est pas proche de vous) ne vous dira que vos réactions sont étranges, démesurées, ou contradictoires. Et entre notre personnalité en famille et avec les autres, il y a souvent un gouffre, ce qui n’aide pas nos proches à nous faire des retours pertinents. C’est comme si elle me filmait et me montrait le film de ma vie. Elle arrivait a trouver les mots justes, même si parfois durs, pour me faire me rendre compte que je n’allais pas bien. Car elle ne me disait pas qu’elle ne m’aimait pas ou autre, elle me disait que j’étais en décalage par rapport à la réalité. Et le pire, c’est qu’elle tombait juste quasiment tout le temps.

Au début, je me rebellais, personne n’aime entendre tout ce qui ne va pas dans son fort intérieur. Mais petit à petit – c’est à dire 2 ans après notre rencontre – j’ai commencé à l’écouter plus attentivement. Alors, même si je n’apprécie pas vraiment cette personne, je lui suis très reconnaissante car grâce à elle j’ai pu entamer le douloureux chemin vers le bonheur.. ou en moins kitch : vers la vie que j’ai toujours voulu avoir. Et voilà où nous en sommes.

Ce blog, je le destine à tous ceux qui sont dans ma situation : coincé dans une vie qui ne les satisfait pas, malheureux, angoissés, démotivés, déprimés et j’en passe. J’aurai aimé trouvé un long témoignage d’une personne dans ma situation l’an dernier. J’aurai aimé qu’on m’explique certaines choses. Ce blog est autant pour vous, que pour la « moi » d’il y a un an. Je vous partagerai mon expérience et tout ce qui a fonctionné sur moi. Bien sur ma dépression ne sera pas le seul sujet de ce blog, ce serai trop triste. Je suis aussi une adepte du Bujo, et je vous partagerai mes créations ainsi que des pages de bujo imprimables pour tous ceux qui n’ont pas le temps ou l’envie de passer des heures à décorer un carnet. Je vous partagerai mes dessins et des morceaux de vie que je trouve intéressant ou rigolo. Bref un peu de tout ce qui fait ma vie.

/!\ Disclaimer : je ne suis pas professionnelle, psychologue, médecin ou psychiatre. Je suis simplement une personne lambda, avec ses expériences, ses traumas, ses difficultés, et qui a été diagnostiquée dépressive il y a un an. Aussi, si vous avez des idées noires, un traumatisme, des angoisses très fortes ou tout autres symptômes handicapant dans la vie de tous les jours, je ne peux que vous conseiller de consulter un médecin ou entrer en contact avec les différents organismes en fin de page. Si ce que vous ressentez vous dépasse comme ça m’a dépassé il y a un an, c’est nécessaire de demander de l’aide comme je l’ai moi même fait. Je sais que c’est très dur, pas forcément pour tous les préjugés qui circulent encore sur le sujet des psy, mais surtout parce qu’il faut accepter qu’on est dépassé par les évènements. Quand on veut appeler à l’aide et qu’on ne le fait pas en général c’est pour les raisons suivantes :

  • On se dit qu’on a aucune raison d’aller mal, et donc aucune raison de se faire aider
  • On pense que nos problèmes ne sont rien par rapport à ceux d’autres personnes
  • On se dit : « les gens autour de moi y arrivent seuls alors moi aussi j’y arriverai ! »
  • On a peur de se faire juger
  • On ne se sent pas légitime à consulter

Si vous avez d’autres excuses à rajouter je vous laisse les mettre en commentaire.

Alors sachez, messieurs dames, que tout ce qui nous empêche de vivre la vie que l’on souhaite mérite que l’on s’attarde dessus, et si on ne sait pas comment gérer la situation, il faut se faire aider pour y voir plus clair. Ça ne fait pas de vous quelqu’un de faible, ou de moins intelligent, ou avec moins de volonté que les autres ! C’est simplement que vous n’avez pas appris à manier les clefs qui vous permettront de vous sortir de cette situation. Il n’y a pas de petits maux, si vous souffrez c’est que ça a de l’importance. Voyez un rendez-vous chez un psy par exemple, comme une leçon sur vous même, mais pas comme un échec, ce sera simplement une étape de votre voyage vers le mieux être. Vous apprendrez à mieux vous connaître, et ça fait un bien fou je vous assure. Sans cette compréhension de soi, il est difficile d’être indulgent envers soi, d’être son meilleur pote. Je vous jure !

Si vous avez peur que l’on pose un diagnostique sur votre mal sachez ceci : de mon expérience, la dépression ne me définie pas. Je suis la joie de vivre, le délire, l’humour, l’amour, la tendresse, l’impulsivité, la susceptibilité et bien d’autres choses encore. Non la dépression et les traumas qui en sont la cause ne me définissent pas. Ils définissent une période de ma vie et grâce à toutes mes expériences, bonnes ou mauvaises, je suis devenue celle que je suis aujourd’hui. Alors ça n’était pas du temps perdu, juste un passage tortueux du chemin qui me mène vers celle que je veux devenir.

Sur ce, je vous dis à bientôt pour une dose de positivité.

 

5 réponses sur « Le commencement »

    1. Ta dernière phrase est terriblement vraie, c’est une chose que je n’ai compris que récemment. Je pense d’ailleurs faire un article sur le sujet prochainement.
      Merci pour ton message ❤️

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s